Comment entretenir des haies arboricoles

1250
Partager :

Les haies de jardins ont une fonction multiple. D’une part, elles nous protègent des regards indiscrets, et d’autre part, elles augmentent la valeur esthétique du jardin. Cependant, pour obtenir ces résultats, il est nécessaire de bien les entretenir. Une haie arboricole doit rester saine et en bon état dans le temps. Par conséquent, il faut entreprendre un entretien régulier et constant pour éviter que la haie n’acquière une apparence négligée. Parmi les soins les plus importants se trouve l’élagage. Voici les points essentiels.

Quels outils pour l’élagage des haies arboricoles ?

Pour entretenir les haies arboricoles, il faut s’équiper des bons outils. L’élagage peut se faire manuellement au moyen d’un sécateur ou d’une cisaille, mais s’avérera fastidieux. Cette opération peut aussi être réalisée à l’aide d’outils plus performants tels que les taille-haies électriques. Ce sont des outils légers et puissants. Certains modèles disposent également de fonctionnalités intelligentes pour assurer une posture de travail ergonomique pour tout type d’application. Ce sont des outils très faciles à utiliser. Pour les arbres et branches les plus tenaces, les engins à marteaux broyeur tels que l’épareuse sont plus conseillés. Cependant, ce sont surtout des engins destinés aux travaux agricoles et d’entretien des voiries. Notamment pour se débarrasser des broussailles et des arbustes nuisibles. Toutefois, il est également possible de l’utiliser pour cet entretien de haie. Notamment si la haie en question sert de bordure à un terrain de taille importante. À l’exemple d’un champ agricole.

A découvrir également : Quelles sont les règles d’or pour bien aménager son jardin 

Quand faut-il tailler les haies de jardins ?

Rappelons que les haies de jardins, même si elles sont laissées dans leur état naturel, doivent être taillées périodiquement. Cela est nécessaire pour les maintenir à la taille souhaitée. Mais aussi pour stimuler la croissance des nouvelles pousses. Il faut aussi savoir quand tailler les haies selon leur type et la période.

Les haies non fleuries sont généralement taillées vers la fin de l’hiver. Et ils nécessitent souvent une taille plus importante pendant la période de croissance active (hiver et été). Pour les haies fleuries par contre, la taille doit se faire le plus souvent après la floraison.

A lire également : Recyclage des huiles usagées : peuvent-elles enrichir le compost ?

Il est important de savoir que l’élagage des haies à feuilles persistantes doit être fait avec une certaine fréquence. Cela permet de garder la haie bien ordonnée. Pour la taille, il est préférable de commencer de bas en haut, afin que les restes puissent tomber au loin. La haie doit être plus large à la base et plus étroite au sommet. Cela facilite la pénétration de la lumière et évite que le poids de la neige n’endommage les plantes. Les haies à petites feuilles doivent être taillées avec des cisailles ou des tailles-haies motorisées. Cependant, pour leur donner une forme particulière, la cisaille est beaucoup plus recommandée. Elle permet de bien contrôler la coupe. Pour les plantes à feuilles larges, comme le laurier, il est aussi préférable d’utiliser une cisaille. En fait, les taille-haies ont tendance à couper les feuilles en deux. Ce qui donne au profil de la haie un aspect déchiqueté et désordonné.

Du choix de l’espèce dépend l’entretien des haies

Tous les arbustes adaptés à la création de haies ne peuvent pas offrir le même résultat. La sélection des espèces qui conviennent le mieux à notre jardin dépendra de plusieurs facteurs, notamment la région dans laquelle on vit, le type de haie dont on a besoin et nos propres préférences. Par conséquent, on doit donc se référer à ces paramètres afin de choisir l’espèce qui constituera nos haies arboricoles :

  • Si on veut une haie haute qui se forme en peu de temps, il nous faudra des espèces à croissance rapide, celles qui poussent de 1 à 1,5 mètre par an.
  • Si on préfère une haie basse, cela n’a aucun sens de choisir ces mêmes espèces, puisqu’il faudra la tailler très fréquemment pour limiter sa croissance. Dans ces cas, mieux vaut opter pour des essences à croissance plus lente, comme le Buis (Buxus sempervirens).

Si on souhaite préserver notre intimité tout au long de l’année, il est préférable de miser sur des plantes persistantes, qui ne se fanent pas, même en automne.

Comment protéger les haies arboricoles des maladies et parasites ?

Lorsque l’on a planté nos haies arboricoles, il faut les protéger contre les maladies et les parasites qui pourraient les endommager. Suivre quelques règles simples peut aider à prévenir ces problèmes :

• Éviter une plantation trop dense des arbustes dans la haie, car cela favorise l’humidité et donc le développement de champignons tels que l’oïdium.
• Arroser régulièrement pour maintenir une humidité constante, mais sans excès, car un sol trop humide est également propice au développement des champignons.
• Tailler régulièrement afin de conserver une forme compacte et dense, ce qui permet d’éviter les zones dégarnies ou mal développées.

Malgré ces précautions, certains parasites et/ou maladies peuvent apparaître. Il faut agir rapidement pour limiter leur propagation.

Pour éviter que vos haies ne soient en proie aux attaques parasitaires, il faut rappeler qu’une haie saine et bien entretenue a moins de risque d’être attaquée par des parasites ou des maladies. Si vous êtes confronté à un problème spécifique, il peut être utile de consulter un professionnel qui sera en mesure d’établir un plan d’action adapté pour éliminer le parasite ou la maladie tout en préservant la santé et la beauté de vos haies arboricoles.

Les avantages écologiques des haies arboricoles et comment les préserver

Les haies arboricoles ne sont pas seulement un élément esthétique de nos jardins, elles ont aussi des avantages écologiques importants. Elles sont le refuge et l’habitat d’une grande variété d’animaux tels que les oiseaux, les insectes et même certains petits mammifères. Les haies offrent aussi une protection contre le vent et la pluie qui peuvent causer des dommages aux cultures adjacentes au jardin. Elles créent une barrière naturelle contre les bruits extérieurs.

Pour préserver ces bienfaits écologiques, il faut suivre quelques règles simples :
Éviter l’utilisation excessive de produits chimiques sur vos haies arboricoles. Ces produits peuvent affecter directement ou indirectement la faune et la flore environnantes.
• Planter différentes espèces pour diversifier votre haie afin d’accueillir plus d’animaux différents.
Maintenir une forme compacte pour offrir un habitat idéal à la faune sauvage tout en empêchant son intrusion dans votre propriété.

N’oublions pas que certaines espèces végétales peuvent être considérées comme nuisibles si elles se propagent trop rapidement hors du périmètre initial. Il faut surveiller régulièrement leur propagation pour éviter toute nuisance environnementale.

Prendre soin de nos haies arboricoles, c’est contribuer à maintenir un équilibre écologique sain autour de nous tout en profitant d’un paysage verdoyant et apaisant.

Partager :