Comment cultiver un Gladiolus Illyricus

12
Partager :
closeup photography of yellow Rose flower

Encore appelé glaïeul d’IItalie, ou Glaïeul des moissons, le Gladiolus Illyricus est une plante bulbeuse de la famille des Iridacées. Constitué de longs épis dotés d’une douzaine de fleurs, ils permettent de fabriquer de magnifiques bouquets de fleurs.Cette plante originaire d’Afrique du Sud se décline en plus de 180 espèces. Les variétés hybrides sont les plus semées en Europe. Plus d’informations ) travers cet article.

Où et à quels moments planter le Gladiolus Illicus

Pour qu’elle fleurisse mieux, vous devez planter votre Gladiolus Illycus en plein soleil. Si vous l’installer dans une zone ombragée, vous aurez moins de résultats. Dans le cas où vous résidez dans le Sud de la France, vous pouvez les planter dans un endroit à mi-ombre, elles fleuriront.

A lire également : Quel est le rhésus le plus rare du sang ?

Comme toutes les plantes, le glaïeul préfère des sols riches en matière organique, donc,  fertiles. Toutefois, ne le cultivez pas sur des terrains  capables de retenir de l’eau en hiver, au risque de faire pourrir les cormes.

Cultivez-le dans un substrat léger et drainant et la plante va fleurir. Et si vous avez un sol argileux, ajoutez-y du sable ou des graviers pour faciliter le drainage favorable à cette fleur. L’idéal pour la culture du glaïeul est un terrain sableux.

A voir aussi : Quelle terre planter safran ?

Pour finir, semez les Glaolus dans un endroit où il y a moins de vent. Et si ces plantes doivent être exposées au vent, elles auront besoin du tuteurage. Cette plante iridacée préfère un climat doux et peut être semée au printemps : à partir du mois d’avril au mois de juin.  

Les étapes pour planter le glaïeul

Lorsque vous plantez cette fleur, tenez compte du côté esthétique. Ainsi, disposez les glaïeuls par groupe de 7 à 10 plants. Vous pouvez également les placer en ligne. Auquel cas, vous pouvez également disperser les plants.

Le plus important est de respecter un écart d’environ 15 centimètres entre les cormes. Pour cela choisissez des cormes d’un calibre de 12 ou plus.   Pour semer cette plante soi-même, ce n’est pas compliqué. Avant de vous y lancer, déterminez de dans quel espace la planter. Et cela peut se faire à l’air libre ou dans des pots.

Il faut aménager le terrain. Enlevez les mauvaises herbes, cassez les mottes de terre, enlevez les grosses pierres. Au besoin, ajoutez du compost.

Dès que le sol est prêt, utilisez un plantoir pour creuser des trous d’environ dix centimètres de profondeurs. Attention, la terre peut être lourde. Dans ce cas, faites un mélange de terre et de sable. Par la suite, mettez une couche de drainage au fond du trou et ajoutez du bulbe.

Dès lors, mettez les cormes. Veillez à ce que la pointe de chacune d’entre elle soit dirigée vers le haut. Dès que c’est fait, installez un tuteur au côté de chaque bulbe pour vous servir de repère. Cela pourra également permettre de soutenir la plante au cours de sa croissance. Pour finir, recouvrez les bulbes avec de la terre et tassez.

Si le sol est sec, arrosez légèrement. Au cours de la floraison du Glaïeul, arrosez légèrement les plantes, sans mouiller leur feuillage. Pour cela, arrosez-les au pied. N’oubliez pas que cette fleur est hautement sensible et peut attraper des maladies du fait de l’humidité. Retirez les fleurs fanées.

Taillez les épis floraux  des que toutes les fleurs fanent. Après trois mois, vous aurez un jardin de belles fleurs Dès lors, vous pouvez cueillir les fleurs sans couper les feuilles.

Partager :