Comment devenir exploitant agricole ?

1563
Partager :
Exploitant agricole

On a souvent tendance à penser que tout ce qui touche à l’agriculture n’a en rien besoin de diplôme ou encore de formation. Pourtant, l’agriculture, ce n’est pas que la terre et ce n’est pas qu’une houe et quelques graines à mettre en terre. On retrouve aussi dans ce domaine, des personnes qui travaillent sur tous les fronts, au premier plan et en arrière-plan. Ces personnes sont les exploitants agricoles. Nous vous disons tout sur comment devenir un exploitant agricole.

Qui est l’exploitant agricole et quel est son rôle ?

Rôle exploitant agricole

A lire aussi : Comment se débarrasser d’un nid de guêpes ?

Un exploitant agricole peut travailler à la fois dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage. Il n’est pas qu’un simple agriculteur ou encore un simple éleveur. L’exploitant s’occupe du travail en amont et en aval. D’abord, il s’applique à la production et ensuite, il s’occupe de la vente et de la liquidation des produits. On dira donc qu’il est un producteur et un technicien agricole.

Quelle formation pour devenir exploitant agricole ?

Pour devenir exploitant agricole, il est nécessaire de suivre une certaine formation en la matière. Bien que le savoir se transmette de génération en génération, une formation reste quand même primordiale.

A lire en complément : Comment économiser sur les dépenses incontournables d'un mariage

En premier, vous devez donc avoir un diplôme de baccalauréat professionnel en Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole (CGEA). Ce diplôme est propre au domaine agricole et cette formation vous aidera à mieux vous appliquer en tant qu’exploitant.

Vous avez aussi la possibilité de passer des licences professionnelles, et même des certificats de spécialisation. Selon la spécialité que vous choisirez, vous pourrez vous faire former en gestion des organisations agricoles et agroalimentaires, agriculture biologique, etc. Vos choix dépendront de votre choix de carrière. D’autres spécialités encore, sont le maraîchage, les cultures céréalières, l’élevage, etc.

Les qualités d’un exploitant agricole

Qualités exploitant

Rappelons qu’une chose est de se faire former pour devenir exploitant et une autre est d’en être un bon. Un bon exploitant agricole doit avoir plusieurs cordes à son arc. Il doit surtout avoir le sens du détail. Il doit pouvoir prendre soin de son bétail ou encore de ses plantations. Il doit aussi avoir le sens du leadership afin de savoir gérer une équipe en tant que chef.

Un exploitant agricole doit aussi avoir le sens du commerce, sans quoi, il ne saura écouler la marchandise qu’il a produite. Il doit aussi pouvoir gérer l’aspect financier, la compatibilité en collaboration avec les membres de son équipe.

Les démarches administratives pour devenir exploitant agricole

Devenir exploitant agricole nécessite aussi de passer par plusieurs démarches administratives. Vous devez vous renseigner sur les différentes formalités à accomplir pour la création d’une exploitation agricole. Il faut notamment obtenir un numéro SIRET et s’enregistrer auprès du registre du commerce et des sociétés (RCS).

Il est nécessaire de demander une autorisation d’exploiter si l’on souhaite acheter ou louer des terres agricoles. Cette autorisation peut être accordée par la SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) qui a pour mission de réguler le marché foncier rural.

Une fois ces formalités accomplies, il est possible d’obtenir des aides financières pour lancer son projet. Ces aides peuvent provenir de différents organismes tels que Pôle Emploi ou encore la MSA (Mutualité Sociale Agricole). Certains programmes européens comme LEADER ont été mis en place afin de soutenir les initiatives entrepreneuriales rurales.

Gestion administrative dans une exploitation agricole.
Vous devez vous conformer aux normes en matière sociale et environnementale telles que celles liées au bien-être animal, à la préservation de l’environnement ou encore à la sécurité des travailleurs. Ces normes sont régies par plusieurs législations comme celles du Code Rural et de l’Environnement.

Le parcours pour devenir exploitant agricole peut sembler long et fastidieux. En établissant un plan d’affaires clair et précis et en se faisant accompagner par les bons organismes d’aide, il est possible de mener son projet avec succès.

Les défis et enjeux auxquels l’exploitant agricole doit faire face

Devenir exploitant agricole est un parcours semé d’embûches. Effectivement, le métier présente de nombreux défis et enjeux auxquels il faut faire face au quotidien. Le premier défi est celui de la concurrence. La concurrence à l’échelle internationale pousse les prix à la baisse, ce qui peut mettre en difficulté les petits exploitants agricoles. Il leur est alors nécessaire d’avoir une production de qualité supérieure pour se différencier des produits importés.

Le deuxième défi auquel doit faire face l’exploitant agricole, c’est celui lié aux aléas climatiques. Les conditions climatiques imprévisibles peuvent affecter la qualité des récoltes ou causer des perturbations dans le calendrier de travail prévu.

L’acquisition du foncier peut être aussi difficile pour les jeunes agriculteurs qui souhaitent s’installer en milieu rural, notamment du fait du coût élevé des terres et du manque d’appui financier.

Les problèmes sanitaires constituent aussi un autre défi important pour les exploitants agricoles. Ces derniers doivent respecter certaines règles afin d’assurer que leurs animaux soient bien traités, ainsi que tous ceux qui y travaillent (conditions sanitaires adéquates).

L’accès aux financements reste quant à lui encore aujourd’hui l’une des principales difficultés rencontrées par ces professionnels : banques frileuses quand il s’agit de prêter sur le long terme sont quelques exemples concrets.

Les défis du monde agricole.
Pensez à bien se tenir informés des avancées technologiques et scientifiques dans leur domaine. Les nouvelles découvertes peuvent effectivement avoir un impact majeur sur leur production, notamment en matière d’optimisation des rendements ou de respect de l’environnement.

Malgré tous ces obstacles, le métier d’exploitant agricole reste passionnant pour ceux qui y sont dévoués corps et âme. Le développement durable a pris une place importante dans ce secteur avec la mise en place de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et la diversification des productions comme autant d’opportunités à saisir.

Partager :