Comment réussir la culture de ses concombres et cornichons ?

1736
Partager :
Un saut de concombres et de cornichons

Les concombres et cornichons sont tous deux des fruits de la famille végétale des Cuecubitaceae. Ces fruits de type « Cucumus savitus » ont une grande popularité. En cuisine, le concombre sert de légume tandis que le cornichon sert de condiment. Quelles sont alors les étapes à suivre pour réussir la culture de vos concombres et cornichons ?

Les conditions climatiques de culture des concombres et cornichons

Des concombres et des cornichons après la récolte

A lire en complément : Combien coûte la réparation de volets à roulants à Toulouse ?

La culture des concombres et cornichons est idéale pendant les saisons de fortes températures, car ce sont des plantes très vulnérables au froid. Par contre, elles doivent être exposées au soleil ou dans des zones de fortes températures pour pouvoir se développer facilement. La période courant mars-avril-mai est idéale pour les semer. Quant au sol, il doit être profond, arable et contenir une grande quantité d’humus et d’engrais biologiques.

Les étapes de la plantation

Après avoir semé les graines de concombres et cornichons dans de bonnes conditions climatiques, assurez-vous qu’elles aient germé puis donné 2 à 3 feuilles. Ensuite, plantez-les en observant un espacement de 60 cm en respectant un alignement d’au moins 1 m par plant. Pour ce qui est de l’entretien, vous devez biner et sarcler régulièrement la terre où ils sont plantés.

A découvrir également : Comment bien élever les porcs en France ?

L’arrosage aussi est de mise, car ce sont des plantes dont la culture exige une grande quantité d’eau notamment en été. Vous pouvez aussi placer des grillages autour des plants pour éviter qu’elles ne s’entremêlent avec d’autres plantes et pour une récolte aisée. Assurez une bonne fertilisation aux plantes dès leur plantation en les nourrissant d’engrais, de potasse et d’azote.

Les potentielles maladies et rongeurs pouvant affecter les concombres et cornichons

Pendant leur culture, les concombres et cornichons peuvent généralement être affectés par l’oïdium et le mildiou. Pour les prévenir, vous devez éviter d’arroser leurs feuillages le soir pendant les périodes chaudes et celles pluvieuses. Vous pouvez aussi les pulvériser d’une préparation de Bouillie Bordelaise. Quant aux ravageurs, on a la limace et le puceron. La limace s’attaque souvent aux jeunes plantes de concombres et de cornichons.

Pour prévenir leur apparition, confectionnez et placez des pièges anti-limaces autour des plantes. Le puceron ronge les tiges et les feuilles. Pour prévenir son attaque, il faut modérer l’apport d’azote aux plantes. Pour un traitement curatif, pulvérisez les plantes d’insecticides réalisées avec du Pyrèthre.

Récoltes des concombres et des cornichons

Une plantation de cornichons

Les cornichons peuvent être récoltés dès que le fruit a 5 cm de longueur. Vous pouvez néanmoins les récolter à la taille que vous désirez en veillant à ce qu’ils ne poussent pas excessivement. À l’opposé, les concombres ne se récoltent que quand le fruit est assez mûr. Cueillez-les en observant la maturation de chaque fruit.

Les concombres et les cornichons sont conservables pendant un certain nombre de jours au réfrigérateur.

Les concombres et les cornichons sont des plantes de la même famille. En dehors de leur récolte, leurs cultures utilisent les mêmes procédés.

La fertilisation des plants et l’arrosage adéquat pour une croissance optimale

Pour que vos plants de concombres et de cornichons poussent de manière optimale, vous devez assurer leur fertilisation et leur arrosage. Effectivement, ces deux éléments sont clés pour assurer une croissance saine et rapide des plantations.

Concernant la fertilisation des plants, il est recommandé d’utiliser un engrais riche en azote au moment où vous plantez les graines dans le sol. Cela permettra aux racines de se développer correctement et favorisera la croissance du feuillage. Au fur et à mesure que les plants grandissent, vous pouvez aussi ajouter un engrais riche en potassium pour stimuler la production florale.

Concernant l’arrosage adéquat, vous devez maintenir une humidité constante dans le sol sans noyer vos semences. Veillez à ce que l’eau soit bien répartie autour des racines afin qu’elle puisse être absorbée correctement par celles-ci : évitez ainsi l’utilisation de jets puissants qui risquent davantage d’inonder votre plantation plutôt que de la nourrir.

Notez qu’en période chaude ou très sèche, augmentez légèrement la fréquence des arrosages afin que le sol reste humide jusqu’à 20 cm sous terre (racine). Un paillage de la surface du sol permettra aussi de maintenir l’humidité sans arroser plus souvent.

En suivant ces conseils simples mais efficaces, vous pourrez être assuré d’une croissance optimale et saine de vos plants de concombres et de cornichons. Votre récolte sera alors abondante, savoureuse et en pleine santé.

Les astuces pour conserver les concombres et cornichons après la récolte

Une fois que vos plants de concombres et de cornichons ont produit une récolte abondante, vous devez pouvoir profiter de leur saveur rafraîchissante tout au long de l’année. Voici quelques astuces pour vous aider à prolonger la durée de vie des concombres et des cornichons après la récolte.

Pour les deux légumes, vous devez bien choisir le moment pour la récolte. Les concombres doivent être cueillis lorsqu’ils sont encore jeunes et fermes, tandis que les cornichons sont meilleurs lorsqu’ils atteignent environ 5-7 cm. Ils ne doivent pas avoir trop grossi, sinon ils risquent d’être moins croquants.

Une fois récoltés, il est possible de les conserver dans un endroit frais comme le réfrigérateur. Il faut cependant éviter toute humidité excessive qui pourrait gâter votre production : placez donc vos légumes dans un sac en plastique perforé ou enveloppez-les dans du papier absorbant pour préserver leur fraîcheur.

Pour ceux qui souhaiteraient consommer leurs légumes plus tardivement (après quelques semaines), nous recommandons plutôt un processus appelé « mise en conserve ». Cela permettra aux cucurbitacées d’être stockées même pendant plusieurs mois ! Effectivement, cette technique permet d’éliminer tous les microorganismes présents sur ces derniers. Pour ce faire, utilisez soit un bocal hermétique stérilisé et rempli de vinaigre blanc, soit un bocal rempli d’une solution d’eau salée comme une saumure. Il est aussi possible de procéder à la stérilisation en plaçant les légumes dans des bocaux hermétiques et en utilisant une source de chaleur pour assurer leur conservation.

Grâce à ces astuces simples, vous pouvez donc facilement conserver vos récoltes de concombres et cornichons pendant plusieurs semaines ou même plusieurs mois tout en préservant leurs qualités gustatives naturelles.

Partager :