Agrumes : 5 conseils pour les cultiver

1279
Partager :
Un ensemble d'agrumes prêt à la consommation

Les agrumes sont des fruits et des végétaux de la famille Citrus. Ils comprennent le Fortunella, Microcitrus, Eremocitrus et le Poncirus, qui sont des Rutaceae. C’est dans cette catégorie que se retrouvent les citrons, les pamplemousses, les mandarines, les oranges, les limes, etc. Ils sont capables de se détacher en quartier. Les agrumes peuvent renforcer le système immunitaire et favoriser une bonne digestion ainsi que la santé cardiaque. Pour cela, ils doivent être cultivés en abondance. Voici 5 conseils pour réussir leur culture.

Les bonnes conditions de culture des agrumes

Un champ d'oranges mûres

A voir aussi : Prendre soin de ses plantes avec la lutte biologique

Les agrumes se cultivent en pleine terre dans des endroits ou la chaleur bat son plein. Par ailleurs, ils peuvent être installés en pot à remiser en hiver. Ils se cultivent la plupart du temps dans des régions plus fraîches. Néanmoins, la culture sera plus productive dans une région très ensoleillée où règnent des vents dominants. Paradoxalement, les agrumes préfèrent la chaleur, mais n’apprécient pas la sécheresse et une stabilité de l’humidité.

Lorsque les agrumes doivent être mis en pot, mettez-les à l’extérieur quand les températures sont favorables. Ensuite, ils doivent être déplacés dans un lieu frais où la lumière est présente avec un air sec, avant les gelées hivernales. La température doit être aux alentours de 10 ° C.

A lire aussi : Le label bio est-il vraiment gage de qualité ?

Respecter leurs terres d’accueil

Les sols légers non trop humides où il y a peu de sable et pas calcaire sont favorables à leur culture. Ces sols se doivent d’être véritablement riches. Il faudra donc y apporter une bonne quantité de compost ou de terreau. Lorsque les terres sont légèrement calcaires, ajoutez de la terre de bruyère avant de planter.

Quand la plantation est achevée, il faudra nourrir régulièrement le plant en apportant fréquemment de l’engrais d’origine organique. S’il faut les mettre en pot, préférez un terreau spécial agrumes et les plantes méditerranéennes.

Plantation des agrumes

Une plantation de citrons

En pleine terre, faites un trou d’un mètre de profondeur et mettez au fond du gravier puis ajoutez-y moult fumures organiques. Il peut s’agit du terreau, du compost maison, etc. Aussi, il faut ajouter à tout cela, de l’engrais organique. Ensuite, installez le plant, remettez la terre sans que le collet ne soit enterré au risque de pourrir le plant. En pot, il s’habitue très bien au climat. Ce pot comprend un mélange de 2/3 de terre franche en l’absence de calcaire et 1/3 de terreau.

Arroser régulièrement les agrumes

Les agrumes apprécient les terres fraîches et poreuses. Cela dit, vous devez arroser plusieurs fois dans la semaine le pied des plantes en période d’été et moins lorsque l’hiver se présente. L’eau d’arrosage ne doit pas contenir du calcaire.

L’entretien de vos plantes

Un champ d'agrumes suisse

Vous devez désherber votre plantation régulièrement. Par ailleurs, il ne doit pas avoir de plantes d’accompagnement au pied des agrumes. Une fois l’automne passé, vous devez protéger vos agrumes par un voile d’hivernage. À la fin de l’hiver, mettez au pied du plant, une pelletée de cendre de bois bien nanti en potasse. Tout cela améliora sa fructification.

La taille des agrumes pour une meilleure productivité

La taille des agrumes est essentielle pour favoriser leur croissance et augmenter leur productivité. Il faut donc savoir quand et comment tailler vos arbres fruitiers.

La période idéale pour tailler les agrumes se situe entre fin janvier et début mars. C’est à cette époque que les bourgeons commencent à gonfler, ce qui facilite la repousse après la taille.

Vous devez prendre en compte l’âge de votre arbre avant de le tailler. Les jeunes arbres ont besoin d’une taille légère afin de former une structure solide pour les années à venir. Pour un arbre plus mature, vous pouvez effectuer une taille plus sévère en supprimant les branches mortes ou malades ainsi que celles qui s’entrecroisent.

Il est aussi recommandé d’utiliser des outils bien affûtés pour éviter tout déchirement ou cassure lors de la coupe. Vous devez couper juste au-dessus du bourgeon dirigé vers l’extérieur afin d’éviter que la pousse ne vienne engorger le centre de la plante.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel si vous avez des doutes sur votre technique ou si vous souhaitez avoir un conseil avisé concernant votre plantation.

En suivant ces quelques conseils simples mais efficaces, vous devriez être en mesure de cultiver avec succès vos propres agrumes dans votre jardin ou sur votre balcon. Faire pousser ses propres fruits bio est non seulement gratifiant mais aussi très satisfaisant !

La lutte contre les maladies et les parasites des agrumes

Si vous voulez que vos agrumes restent en bonne santé et produisent des fruits sains, vous devez prendre soin d’eux régulièrement. Cela signifie aussi qu’il faut être vigilant contre les maladies et les parasites qui peuvent nuire à la croissance de vos plantations.

Les maladies courantes chez les agrumes comprennent notamment le chancre citrique, la pourriture brune ou noire et l’anthracnose. Les symptômes varient selon chaque maladie mais se traduisent souvent par des taches sur les feuilles, le tronc ou encore sur les fruits. Si vous remarquez ce type de symptômes, vous devez utiliser des produits phytosanitaires bio.

Vous devez rappeler que la prévention est souvent la meilleure solution. En ayant un jardin propre et en prenant soin régulièrement de vos plantations, vous réduisez considérablement le risque de maladies ou de parasites.

En suivant ces quelques conseils simples mais essentiels, votre plantation d’agrumes sera assurément saine et prospère pour offrir une belle récolte à venir !

Partager :